dimanche 22 mai 2016

Les belles plages










Dans la série des stations balnéaires bétonnées du Languedoc, il nous manquait la plus emblématique: La Grande Motte.
Là, c'est la fête de l'architecture, du béton sous toutes ses formes, sans limites à l'imagination. Si bien que le côté ringard de l'endroit est dépassé depuis bien longtemps et on est là dans une sorte de musée à ciel ouvert, et on se prend à observer sans cesse ces immeubles improbables. Tout ça dans un état de fraîcheur remarquable, avec la plage à cinq minutes, des circulations piétonnes bien pensées, pas trop de clôtures, et beaucoup d'espaces verts, fait que finalement, l'expérience est loin d'être mauvaise.

jeudi 12 mai 2016

La petite lumière rouge en bas de la portière

Elle représente un changement, une charnière où les automobiles ont définitivement abandonné l'artisanat. Cette petite lumière rouge essaie de singer les délicates attentions du luxe britannique, essaie de se prendre pour une lumière de Rolls-Royce de la grande époque, celle des voitures de carrossiers. Mais en 1988, Jaguar est en train de plonger dans l'ère industrielle moderne, Ford prend les rênes après des années troubles. Jaguar propose du luxe abordable, des beaux moteurs pour moitié moins cher que chez Porsche. En contrepartie, des détails sont négligés, les moquettes pas aussi épaisses que dans une Rolls, les contre-portes et la console sont en imitation de cuir. Pourtant, elle s'accroche dur comme (la dame de) fer à la tradition et offre des boiseries et chromes anachroniques qui font illusion. Alors que les autres foncent vers la technologie, Jaguar vend encore des sensations, des odeurs, de la sérénité et de la noblesse. Et ces petites lumières rouges en bas des portes, qui quand on coupe le contact dans la pénombre du garage, plongent l'habitacle dans une lumière chaude qui se reflète dans tous les chromes, fait oublier les trucs en plastique mal ajustés, et donne une ambiance si douillette.
A l'extérieur, la xj-s est si généreusement décadente, si outrageusement expansive, c'est une cathédrale horizontale avec ses longs arcs-boutants et ses ornements. Une des dernières héritières des carrosseries de la grande époque, celles faites à la main, une espèce à présent disparue.



dimanche 8 mai 2016

mercredi 27 avril 2016

De l'herbe et c'est à peu près tout




Ah, et il y a aussi quelques branches.

mardi 26 avril 2016

soyons prudents





Quelque part au seuil de Naurouze.