lundi 2 avril 2007

Lundi: accès interdit au Pic de Nore







J'aurais dû me méfier de ce panneau: chaines obligatoires, en bas de la petite route qui mène au Pic de Nore depuis Mazamet...Car à cet endroit, pas de soucis, 12°C, pas de neige, route bien sèche...mais plus haut, c'était une autre histoire...
Au début la neige formait de petits tas épars sur les bords de la route, puis de plus en plus nombreux pour enfin donner des congères de neige durcie de chaque côté. Mais la route restait dégagée. Mais de plus en plus étroite. A tel point que je commence à m'inquieter de ce que nous ferions si nous croisions une voiture.

Par moments, on voyait des plaques de neige sur la route, on passait dessus, ça glissait un peu mais comme il y en avait peu ça passait.

Puis, juste avant un virage, une voiture arrêtée...je m'arrête donc derrière :"bonjour, vous êtes coincé?" -"oui, ça ne passe pas il y a une congère dans le virage". Nous essayons de pousser le monsieur, en vain, il faut dire qu'il a une façon étrange de faire puisqu'il passe la marche arrière quand nous poussons. Puis arrive derrière nous une autre voiture, puis une autre. La solidarité automobiliste étant encore existante dans ces cas extrêmes, et ces gens très agréables, nous arrivons à faire passer le premier monsieur qui...se barre.

Peu importe, arrive mon tour, je n'arrive pas à passer non plus, on me pousse et ça passe. Mais une fois passé je reste pour aider les autres. Les 3 voitures passées, on continue de monter, de toute façon pas moyen de faire demi-tour. Et plus haut: le même premier bonhomme, re-coincé, qui n'arrive pas à mettre ses chaînes...Les autres nous rejoingnent, et devant la situation nous décidons de faire marche arrière jusqu'à la ferme 500m plus bas où on trouvera bien un moyen de manoeuvrer. Sauf notre bonhomme, qui persiste à vouloir mettre ses chaînes...Je pense que ce type était un serial killer, qu'il avait un cadavre dans son coffre et c'est pour ça qu'il refusait notre compagnie et notre aide. Je ne sais pas ce qu'il est devenu, j'espère qu'il n'a pas gelé sur place.

Finalement, on peut faire demi-tour et nous décidons de commencer notre promenade plus bas, à la limite de la neige, de manière à être surs de pouvoir rentrer à la maison.

Le chemin était magnifique et nous a fait traverser la vallée et remonter de l'autre côté, où nous avons pu admirer de beaux paysages de neige, et le plaisir de marcher dans la neige vierge et épaisse. En fin de compte, une très belle journée. Tant pis pour le Pic de Nore.



5 commentaires:

Cédric a dit…

Il faudra vraiment qu'on vienne visiter votre région un de ces jours ...

greg a dit…

voui.

Cédric a dit…

ben les ponts du mois de mai approchent, non ?

greg a dit…

attention sommes à Banyuls le 5-6 et du 17 ou 20 mai!

Cédric a dit…

Pour l'ascension de toute façon Nadia travaille le vendredi et le samedi. En fait on prévoyait un week-end en Bretagne le 1er ou le 8 mai, mais rien n'est encore fixé et ça me dirait vraiment bien de passer vous voir ...