jeudi 26 avril 2007

Reflets et regrets




Depuis la route, j'avais repéré une aigrette qui pêchait dans cette rivière. Comme, un peu plus loin, un chemin semblait y mener, je m'arrête. En m'approchant de la rivière je vois que l'aigrette est toujours là, je fais donc quelques pas en arrière pour prendre mon appareil photo et l'équiper du zoom adéquat, et tenter d'approcher l'échassier. Mais la perception animale étant bien supérieure à celle de l'homme, et ma discrétion toute relative, bien qu'encore assez loin de lui au moment où je me relevai j'aperçus l'oiseau s'envoler vers un coin un peu plus tranquille...Je me suis donc rabattu sur ces reflets dans l'eau, qui ne risquaient pas, eux, de s'enfuir.


Moralité:

1. quand on voit une aigrette: préparer son appareil photo AVANT d'être à proximité,

2. prévoir d'acheter un sac photo plus pratique,

3. ne pas marcher sur les branches mortes.

3 commentaires:

cyrman a dit…

3. ne pas marcher sur les branches mortes...

marcher sur des branches vivantes c'est pas malin non plus... elles risquent de crier...

.. ok je sors

Cédric a dit…

4. Les points 1, 2 et 3 s'appliquent également aux hérons.

greg a dit…

le pire c'est que le plus souvent ces bestioles te voient avant que tu les aies repérées.
Résultat, on se dit souvent: "tiens, y'avait un héron"