vendredi 6 juillet 2007

contre jours







Hier soir, le beau temps était enfin vraiment de la partie et Elodie a accepté de m'accompagner sur le chemin au bord de l'hers, voir si les agrions étaient encore là. Evidemment, ils l'étaient et étaient aussi un peu plus calmes que la dernière fois, on pouvait les approcher et même les faire poser sur sa main.

2 commentaires:

Cédric a dit…

Bravo ; elles sont superbes. Je suis jaloux parce que les miens n'ont pas de poil aux pattes. Il faudrait que l'on publie un livre à deux : "Les libellules de Banvillenouvelle - balades au bord de l'Hers et de la Seulles". L'autre jour j'ai assisté à la capture d'une libellule (sympetrum de 4cm) par une araignée (épeire des roseaux, 1cm sans les pattes), le combat et l' "emballage" étaient impressionnants à voir. J'étais bien content d'avoir un 420 mm et pas juste un 100 macro, ça m'a évité de m'approcher trop près ... Par contre je n'arrive pas à me résigner à traiter les photos, en plein écran ça me fait peur :-/

Transmets mes félicitations et mes voeux à Cyrman pour demain !!

greg a dit…

merci, le poil au pattes, c'est parce qu'il fait un peu froid ce début juillet.

faut pas avoir peur comme ça des araignées en photo!