mardi 10 juillet 2007

le train



...Je titre "le train" et il n'y a pas de train sur la photo...

Prendre le train quotidiennement est une chose bien étrange, et que je découvre maintenant seulement, dans le passé ma fréquentation des trains n'était au mieux qu'hebdomadaire. Le train est une chose formidable: vous montez dedans, vous attendez, vous êtes arrivé: plus de stress, un grand confort, le temps de lire un peu...rien à voir avec les embouteillages quotidiens que j'ai subis et alimentés durant 5 ans. Tout devrait être donc parfait, je devrais être heureux. Mais voilà, en train, le stress n'est plus à bord, mais avant, sur le quai.
Car l'angoisse qui pèse sur toutes ces personnes alignées derrière la ligne jaune est la même: va-t il arriver? Le train est très souvent en retard, et parfois pas là du tout, ce qui crée plus d'angoisse encore, car on se demande donc si on attend pour quelque chose.
Les trains en retard créent des paradoxes: hier, je suis arrivé au boulot en avance grâce à un train en retard! En effet, le train de 7h15, que je ne peux avoir habituellement, avait un retard de 25 minutes, j'ai donc pu l'attrapper et arriver avant l'heure habituelle à laquelle me dépose le train de 8h.
Hier soir, des gens qui attendaient le train pestaient contre la sncf et ses agents, parce que les trains sont toujours en retard...Il était 17h55, le train devait arriver à 18h09. Pourquoi râlaient-ils?
La sncf communique sur le fait que 90% des TGV arrvivent à l'heure, en fait avec moins de 10 minutes de retard. D'ailleurs, ils ne parlent pas des TER, où le pourcentage semble différent, selon ma courte expérience. Prenons 90% pour simplifier, ce qui signifie que 1 train sur 10 a un retard conséquent, qui peut être 11 minutes, 1 heures ou 5 heures...Lorsque vous utilisez le train quotidiennement, soit 10 fois par semaine, cela signifie que vous avez 1 chance sur 2 d'arriver très franchement en retard au boulot une fois par semaine, et il est certain que si ce n'est pas au boulot, alors c'est à la maison que vous arrivez trop tard (ce qui est moins grave, encore que...).

Avouez que ça fait beaucoup et qu'il faut un patron compréhensif. Je ne maîtrise pas assez le fonctionnement de la sncf pour jeter la pierre à qui que ce soit sur ce point, mais je me rappelle avoir lu une affichette à la gare de Villefranche il y a 2 semaines qui m'a laissé perplexe: "pour cause de mouvements sociaux à Clermont-Ferrand, les trains suivants entre Narbonne et Toulouse sont annulés:..."(s'en suit une liste d'une vingtaine de trains).

Aucun commentaire: