mardi 30 octobre 2007

fichu changement d'horaire


Le soir, en rentrant du boulot j'avais une petite heure avant le coucher du soleil que je mettais à profit pour flâner dans les chemins autour de Villenouvelle, et apprécier les lumières dorées de fin de journée. Depuis hier, quand je rentre du boulot il fait nuit, bien nuit, et on est entrés brusquement dans l'hiver, sans prévenir. Les rues sont desertes, les chemins sont devenus inaccessibles et inquiétants. La rue de la gare presque oppressante. De promeneur je deviens rôdeur.
Le temps de mettre son cerveau sur la position "hiver" , avec option thé à la bergamote et pantoufles, et ça ira mieux.

3 commentaires:

cyrman a dit…

l'obscurité c'est bien pour répondre aux challenges ...

;-)

Emmanuel a dit…

Elle est magnifique cette photo. Il y a de la mélancolie dans cette image, la fin du jour, le soir de l'existance. J'en aurais presque la larme à l'oeil. Et je dis ça sans ironie. C'est pas souvent qu'une photo me transmet de telles émotions.

greg a dit…

eh bien, euh...merci...