mercredi 10 juin 2009

Une libellule à la Ganguise






N'étant pas spécialiste en libellules, je laisse à d'autres le soin d'identifier précisément celle ci.
Elle m'a laissé le privilège de se laisser photographier à loisir, occupée qu'elle était à finir de sécher ses ailes droites, encore un peu fripées au bout.
Cachée dans l'herbe au près du lac, mais dévoilée par son jaune éclatant, elle m'a laissé dégager quelques herbes autour pour faciliter ma tâche, et n'a pas bronché quand maladroitement je lui ai touché les ailes.
Pour couronner le tout, elle s'était placée devant une orchis pyramidal, offrant un contraste de couleurs peu commun.
En partant, je lui ai dit merci, il faut toujours dire merci aux animaux qui vous offrent des moments comme ça. Un jour, ils s'en souviendront.

8 commentaires:

Cédric a dit…

C'est une femelle de sympétrum mais il faut que je me renseigne pour le modèle exact.

Nanou a dit…

C'est le modèle 2009 .

greg a dit…

Option sport avec la couleur jaune et les bandes noires.

Nanou a dit…

Ca doit être une Gordini

Geeko a dit…

C'est surtout le modèle qui ne volera jamais, comme ça arrive environ une fois sur dix... Dommage pour elle, c'était une femelle Orthétrum réticulé.

Cédric a dit…

Geeko est plus spécialiste que moi ;-)
Bon elle n'aura pas longtemps l'occasion de te remercier dans ce cas.

greg a dit…

Merci Geeko,
je vais de ce pas visiter ton blog.

Geeko a dit…

Il faut voir les choses du bon côté. Une source de protéines aussi facile, c'est le repas du jour d'un oisillon. Les merles noirs et les moineaux domestiques comptent beaucoup sur les émergences d'odonates pour élever leur jeunes...