mercredi 21 octobre 2009

Les chevaux islandais







Mardi 18 Août


Dans notre tour en sens antihoraire, nous quittons Reykjalid pour partir un peu plus à l’ouest. C’est une journée de transition : nous allons atterrir à la ferme de Keldudalur, au fond de la baie de Skagafjördur, où ne passerons qu’une seule nuit. Dommage, le gîte est confortable, et bien situé, à l’extrémité d’une sorte d’île formée par le delta de la Heradsvötn. Sous un soleil de plus en plus pâle le calme du lieu nous offre une petite pause dans cette volcanique épopée, nous observons de loin les oiseaux du fleuve, saluons au passage les vaches. Nous en profitons pour faire également un peu connaissance avec les chevaux islandais qui ponctuaient le paysage tout au long de notre périple. Nous tentons de faire comme chacun ferait avec tout cheval croisé au hasard d’une promenade, c'est-à-dire lui tendre une poignée d’herbes et lui caresser le dessus du museau. Pas si facile, le cheval islandais est un cheval à part. Petit, mais imperturbable, et franchement timide : ceux là semblaient bien intéressés par les poignées d’herbe, mais quasiment impossible d’approcher la main. Comme le font les poissons, ils vous échappent au dernier moment pour éviter tout contact étranger.

4 commentaires:

Nanou a dit…

Oui, je veux bien que l'Islande soit particulière mais les trois dernières photos.....des chevaux, ça m'étonnerais

greg a dit…

c'est marrant je m'attendais à une remarque de ce genre, mais je ne savais pas de qui ça viendrait.

Nanou a dit…

Ca vient de celle qui ne manque jamais un article de ton blog parce qu'elle t'aime fort .

cyrman a dit…

c'est marrant ça, ils mettent des insigne volkswagen dans le nez de leurs vaches les islandais ??