mardi 27 octobre 2009

Vide-grenier





C'était il y a un peu plus d'une semaine. Nous étions allés nous débarrasser de quelques vieilleries au vide-grenier de Bouilhonnac, à côté de Carcassonne. Pour tout dire, ce fut la première fois de ma vie que je m'essayais à ce genre d'exercice, et cela n'a fait que confirmer ce que je savais déjà: je suis un mauvais vendeur. Si bien que, de temps en temps je m'éclipsais de derrière ma table à vieilleries pour aller marcher un peu dans la garrigue alentour et ramener quelques photos. Et à chaque fois je remarquai que mon absence avait un effet bénéfique sur les ventes: il suffisait que je m'éloigne une heure pour que tel objet qui nous encombrait depuis le matin fût vendu.
C'est ainsi que, ne pensant qu'à la rentabilité de notre commerce du jour, je multipliai les absences et les balades dans la garrigue. Ce qui me permit de découvrir à mon grand étonnement qu'à certains endroits les libellules pullulaient encore, même un 18 octobre, au matin pourtant bien froid.
Et l'avantage de cette journée un peu fraîche fut qu'elles se laissaient approcher sans trop de difficulté.

3 commentaires:

nanou a dit…

Il fallait le dire, y a plein de choses à toi ici à vendre .

Gregory Lopez a dit…

j'avais pas le temps de passer par chez toi.

Guillaume a dit…

Entre autres un vieux vélo de course