mercredi 2 décembre 2009

Bornéo


Nous essayons de limiter notre consommation d'huile de palme...difficile, en lisant les listes d'ingrédients de nombreux produits de supermarché, on retrouve presque partout notre chère huile...
Pourquoi? C'est de l'huile végétale, ça ne pollue pas, ça n'émet pas de CO2, ça n'est sans doute même pas dangereux pour la santé.
Mais cette huile de palme ne vient pas de chez nous (ou alors les palmiers sont bien cachés) mais du bout du monde, de Bornéo entre autres, enfin d'endroits où ces palmiers peuvent pousser dans de bonnes conditions...à la place de la forêt primaire.
Forêt primaire qui se trouve donc rasée généreusement pour faire de la place à ce bel ingrédient, et qui peu à peu disparaît, entrainant avec elle une flopée d'espèces végétales ou animales, dont beaucoup ne nous sont même pas connues, et dont par exemple les orangs-outans, qui commencent sérieusement à ne plus savoir sur quelle branche se balancer.
Moralité: vive le beurre (doux de normandie)

2 commentaires:

Nanou a dit…

Ah je croyais que ça donnait du cholestérol d'où le grill .
Et tu prétends que tu dessines moins bien que moi . Et pourtant ce n'est pas à un vieux singe qu'on apprend à faire la grimace .

cyrman a dit…

à ce sujet, BOLLORE a reçu le prix pinocchio des Amis de la terre, catégorie droit humains pour son exploitation de salariés dans les plantations d'huile de palme au Cameroun