samedi 4 septembre 2010

ardèche: la rivière






Très difficile de trouver une portion sans canoës pour photographier la rivière. Et de fait, sous le Pont d'Arc, c'est impossible. Il s'agit d'une arche naturelle creusée par l'ardèche qui, fatiguée de son méandre, a décidé de prendre un raccourci.
Des canoës, il en passe parfois plusieurs dizaines au quart d'heure, ce sont sans doute des milliers par jour. Nous avons soigneusement évité cette activité, histoire de ne pas participer à cette curée aquatique et laisser un peu de répit aux poissons.
Les gorges sont une réserve naturelle, mais c'était un haut lieu touristique avant de le devenir: résultat: 50 campings, 28 établissements de location de canoës (les campings en louent aussi).
Sur les chemins de randonnée: personne. En bas dans les gorges, le bruit permanent des rames qui cognent sur les coques en plastique, et même, des fois, des gens qui hurlent pour tester l'écho.
Et à chaque rapide, des dizaines de chaussures, tongs, bouteilles plastiques perdues là par nos baigneurs involontaires.
Le tourisme fait vivre la région, mais il semblerait aussi qu'il est en train de la tuer à petit feu...

2 commentaires:

Nanou a dit…

Je le crois, s'il ne reste qu'un seul poisson !

Gregory Lopez a dit…

oups...voilà c'est corrigé.