dimanche 21 novembre 2010

A la faveur d'une éclaircie




J'ai pu encore rencontrer quelques insectes dont cette libellule, qui, trop peu nourrie de soleil, a consenti à se laisser facilement approcher.

1 commentaire:

Nanou a dit…

J'aime beaucoup la deuxième où la libellule n'est déjà plus que l'ombre d'elle même .

Après mes genoux, sur la troisième, j'ai cru reconnaître mes yeux avec mes lunettes .