lundi 13 décembre 2010

on the road again


C'était limite.
Après plus d'un mois sans bouger, avec le froid qu'il a fait, le redémarrage fut laborieux.
Mais le dimanche matin, couverte de givre, la batterie juste assez vaillante pour donner un pénible tour de moteur, elle a bien voulu partir en promenade.
A chaque fois je me dis "je ne m'en sers pas, je devrais la vendre", et à chaque fois que je la redémarre je me dis "jamais!".
Elle a même bien voulu emmener le sapin de Noël.

3 commentaires:

Nanou a dit…

Une décapotable, c'est toujours utile,ne serait-ce que pour frimer .
Cependant roule plutôt sur le sentier et non sur le talus

Anonyme a dit…

Salut Greg
j espère que tu plaisantes!! Vendre une beauté pareille serait criminel, rien de d y avoir pensé....je ne sais pas si je vais continuer à plonger avec toi, Bon on va dire que c est un moment d égarement Taleb

Gregory Lopez a dit…

Oui c'est le genre d'idées sombres que j'essaie de ne pas garder trop longtemps. Pour rien au monde je ne voudrais que tu me refuses ta compagnie sous-marine!