mardi 24 mai 2011

Goldsworthy





Entendons nous bien, ceci n'est pas un blog de Land-Art, je ne m'estime pas compétent pour en parler, d'autres par ici le sont bien plus que moi même si un peu en stand-by ces temps-ci (en éspérant que cela reparte vite).
Bref, toujours est-il que quelques oeuvres d'Andy Goldsworthy sont disséminées çà et là dans la campagne autour de Digne.
Mais je ne peux vous en parler sans vous parler de notre hôte: le propriétaire du gîte où nous logions est un monsieur assez peu conventionnel, qui a plus d'une corde à son arc (d'indien) , plus d'une selle à son cheval, et qui est une vraie mine d'informations sur la région (et d'autres), pour la simple raison qu'il a lui même tracé pas mal des chemins qui la parcourent. Et le petit déjeuner était pour nous l'occasion de puiser un peu des connaissances de ce monsieur, profitant allègrement de sa générosité verbale, lui qui bien sûr connait la localisation de chacune des installations de Goldsworthy (et de chaque caillou, curiosité, raccourci, anecdote, chemin oublié, ou point de vue, de la région).
Nous n'avons rencontré que deux de ces oeuvres, la première par hasard au bord de la route, la seconde nous a été indiquée par notre hôte. Il nous avait également signalé une troisième tout près de Thoard que nous étions décidés à visiter, mais l'orage nous a fait rebrousser chemin avant le terme de la balade...
J'ajoute un lien vers le site de notre chambre d'hôte, parce que c'est VRAIMENT une bonne adresse, et que des gens comme ça méritent qu'on leur fasse de la pub, et vers le blog de ce monsieur, Christian Ghigo, qui vous donnera un aperçu de ses activités multiples.

3 commentaires:

Nanou a dit…

Où est la poule ?

emmanuel a dit…

ça rappel de beaux souvenirs, merci. Dis, la crête de l'article précédent avec cette ligne de pierres : c'est naturel?
et ce lien vers la chambre d'hôte : effectivement ça à l'air très sympa.

Gregory Lopez a dit…

Non ce n'est pas naturel, enfin j'imagine: c'est à 2 pas de la maison de pierres de Goldsworthy, et à mon avis il y a là de multiples vestiges de landart plus ou moins réussis. J'ai donc pillé l'oeuvre d'un illustre inconnu.
Si tu veux retourner dans ce coin, la chambre d'hôte est à conseiller, d'autant que tu pourras avoir de longues discussions passionnées avec le maître des lieux sur le landart.