dimanche 29 mai 2011

Le Bès




C'est le nom d'une rivière qui coule au nord de Digne, elle a creusé un profond défilé dans lequel la route s'est frayé un difficile chemin, étroit, tortueux et inquiétant, aux virages aveugles, aux nombreux morceaux de roches tombés çà et là, aux passages sous surplombs ou tunnels. "Pas un endroit pour croiser un camping-car", dis-je à ma douce. A ce moment précis apparaît au détour d'un virage un...camion, attelé à une remorque, pour couronner le tout. Il est côté paroi, nous sommes côté rivière, heureusement un muret nous protège au moins psychologiquement d'une éventuelle chute. Bon, c'est passé, tout doucement, à quelques centimètres près, mais c'est passé. C'est à ces moments là qu'on mesure tout l'intérêt de ne pas avoir une Porsche (pauvre gens!).
Bref, peu importe cette charmante rivière a su nous présenter des abords plus avenants en nous permettant, chose délicieuse, un pique nique au bord de l'eau bruissante avec rochers pour poser nos affaires, ombre ou soleil au choix grâce aux arbres environnants (pour moi c'est ombre, obligatoire), tranquillité le temps d'une pause sieste après repas. Enfin, la sieste étant quelque chose qui ne me prend que rarement (mais alors avec quelle efficacité), je mets à profit ce temps pour quelques photos du lieu.

1 commentaire:

Nanou a dit…

Le flux de ta prose n'a d'égal que le flux de la Bès .