mardi 4 octobre 2011

La proie


Je me promenais innocemment dans ce vaste champ, assommé de ciel bleu et asséché par un été qui refuse d'en finir lorsque, brutalement, surgirent des fourrés trois chiens de chasse qui foncèrent vers moi en aboyant furieusement, l'air pas content du tout.
J'avais bien entendu quelques aboiements par ici un peu plus tôt, je pensais qu'il s'agissait d'un seul chien en vadrouille.
Que faire?
fuir? pas question, ils courront plus vite que moi.
affronter? avec quoi? pas même une branche à leur opposer au beau milieu de ce champ.

Alors, rester sur place une seconde (le temps de passer la surprise), puis rebrousser chemin en leur parlant, sans se montrer menaçant, sans lever les mains, sans courir, jusqu'à ce qu'ils se calment. (comme ce qu'il faut faire avec les ours, en théorie, bien que je n'aie jamais eu l'occasion de tester la méthode sur un ours)
Ils m'ont accompagné en m'aboyant après et autour jusqu'au chemin, puis ont trouvé qu'il était plus intéressant de continuer à errer.

Messieurs les chasseurs, quand la chasse est finie, pensez à récupérer vos chiens.
Parce que quand même, j'ai eu une belle frousse de me faire grignoter les mollets.

7 commentaires:

Nanou a dit…

C'est un risque quand on est "chasseur" d'images .

Guillaume a dit…

Alors y a le mauvais chasseur, il voit un truc, il tire ! Voila ! Alors que le bon chasseur, il voit un truc... Bon... Il tire, mais c'est un bon chasseur...

Nanou a dit…

Bonjour Guillaume, il y avait longtemps qu'on avait eu de tes nouvelles .

Guillaume a dit…

Bonjour, oui en effet, très occupé ces derniers temps, mais tout va bien... Et vous?

Cédric a dit…

Tiens, salut Guillaume !

greg a dit…

Tiens, salut Guillaume!

tata mimi a dit…

Tiens !!!! salut Guillaume

Grégo : fais attention à toi c'est pas le moment de jouer à Guillaume
le conquérant.

Big bisous à tous les..2