mardi 29 mai 2012

Hors saison






Port-Camargue.
Construit entre les années 60 et 80 sur une zone de marais à l'extrémité ouest de la Camargue sur la commune du Grau-du-Roi, Port-Camargue est le plus grand port de plaisance d’Europe, avec plus de 4000 places à quai, et presque autant de marinas disposées sur de fausses presqu'îles dignes d'un projet immobilier Dubaïote. Et surtout, avec la Grande Motte à côté, un bel exemple de l'architecture tout béton de ces années là ( l'architecte est un certain Balladur, je ne sais pas si il y a un rapport avec l'autre, celui qui a le menton mou).
Ici, tout ce qui est possible à faire avec du béton a été tenté. Des arrondis, des carrés, des flèches qui pointent vers le ciel, tout cela dans une fausse répétitivité qui fait que ça n'est même pas ennuyeux. 
Hors saison, l'ambiance est un peu particulière, avec quantité de rideaux baissés, on croise seulement quelques papis et mamies intrigués ou effrayés qu'on ne soit là pour leur subtiliser leurs biens ou leur tranquillité. Car ici, tout est interdit. L'accès aux quais est protégé par un grillage de 2m de haut et des portes sécurisées. Les pelouses des résidences sont réservées, les jeux y sont interdits (y mettre des enfants, mais quelle horreur?!!), les chiens doivent se tenir en laisse, bref la quiétude ne doit en aucun cas être perturbée, même quand il n'y a personne.
En cherchant un peu, on arrive à sortir à trouver la mer, mais il semble qu'ici elle ne soit que secondaire, puisqu'il faut bien la mer pour qu'il y ait des marinas.
J'y ai découvert une drôle d'ambiance que je ne connaissais pas, ayant grandi dans une région où la mer se retire très loin deux fois par jour, où le climat est plus vivifiant, et où tout ceci ne serait pas possible.

Finalement, ça m'a plu, mais bien entendu je crois que je n'y retournerai jamais, mais je suis content de l'avoir vu.

Pour ces photos j'ai utilisé mon petit "vieux" 35mm, équipé d'un "monocle" de soleil, c'est à dire d'un filtre gris -3 diaphragmes, qui m'a permis de l'utiliser à pleine ouverture en plein soleil la plupart du temps (sauf la 4e).
Les images en prennent une tonalité (et un vignettage) qui me semble assez en rapport avec l'époque de ces constructions, enfin je trouve.

7 commentaires:

seb haton a dit…

J'ai vécu cela au Cap d'Agde plusieurs fois, même genre de "station" balnéaire où la mort rôde moins que le silence...
Bizarre comme expérience,
s.h.

Miguel a dit…

C'est marrant parce qu'en voyant tes photos je me disais qu'elles avaient un côté carte postale 70', loin de tout ce que tu as fait jusqu'à maintenant.
C'est en lisant ton commentaire ( qui me donne envie d'aller voir de plus près ce cimetière pour riche ) que j'ai lu que c'était voulu. Bravo.
Pour ce week-end t'es toujours partant pour le Rallye des tracteurs?

Gregory Lopez a dit…

yes.
c'est où et quand, au juste?

Nanou a dit…

Quand je vous disais que les plages normandes étaient mieux !

tatamimi a dit…

Et le Cap ferret le summum !!!!!!!!!
Un régal pour les photographes !!!!
Le village de l'herbe et ses maisons de pêcheurs !!! On aperçoit bien sûr la Dune du pyla, bref, c'est magnifique car, un peu sauvage malgré la fréquentation estivale.

cyrman a dit…

bizarrement, j'aime bien la seconde.. ;-)
pour y avoir passé de longs dimanche d'été d'enfant Gardois, je peut te confirmer que c'est nettement plus "vivant" en plein saison... pour qui aime les vendeurs de "chichi-chouchou-beignets" et rester à faire tourne et retourne sous le soleil cuisant...

bref pour ma part ça m'a définitivement vacciné, j'aime pas la mer.

Cédric a dit…

C'est pas la mer là-bas, c'est un lac.