mardi 23 octobre 2012

Balade d'automne

...Encore des voitures...
Ce fut l'occasion d'essayer véritablement ma "nouvelle" chose orange: la balade d'automne, pendant pluvieux du rallye du Pastel. Ici, moins de voitures, mais une balade plus longue, avec comme destination les gorges du Tarn, et près de 500km de rallye touristique (et gastronomique), avec, au passage, visite des caves de Roquefort, et étapes conviviales au pays de l'aligot, du Roquefort, donc, et de la charcuterie à Lacaune.
Étaient du voyage 20 équipages, dont une bonne moitié de Porsche, dont une GT3, une majorité d'anciennes 3.2 et quelques plus récentes, 993 et 996 (ça c'était pour les amateurs), le reste étant très varié, de la 203 à la Viper (ceux là sont des habitués), en passant par la Frégate, la TR3, 2 MGB GT dont la mienne, une Murena, une Fulvia, une Mustang, et j'en oublie . Sur les routes bosselées, trempées et couvertes de châtaignes, les voitures les plus puissantes n'étaient pas les plus à l'aise, et le rythme est resté tranquille, donné par la 203 et la Frégate.
La dépanneuse n'a pas servi et la MG a tenu la distance malgré un liquide de refroidissement à tendance échappatoire, et un numéro de course qui aurait pu attirer la malchance.
.









dimanche 7 octobre 2012

Le carrosse s'est changé en citrouille...




Pour ceux qui ne le savaient pas encore, j'ai vendu la 2cv au début de l'été, après 10 ans de bons et loyaux services, sans soucis majeurs. Mais je n'avais plus le temps de m'en occuper, me disais-je, et je désespérais de la voir rouiller peu à peu. La mort dans l'âme, je l'ai cédée à un monsieur qui en avait les yeux brillants de retrouver la voiture de sa jeunesse.
Puis, redevenu automobiliste normal, je m'ennuyais ferme à conduire une voiture sure, fiable et silencieuse, alors j'ai replongé. Mais pas pour une Citroën cette fois, pourtant j'ai failli mais devant la cote très très surévaluée de celles-ci, autant pour le même prix aller voir ce qui se fait ailleurs. J'ai beaucoup cherché une peugeot 204 coupé, mais celles ci sont trop rares, et après plusieurs semaines de recherche je me suis rendu à l'évidence: trop dur à trouver en bon état.
Puis, à la fête de l'auto de nègrepelisse (post ci-dessous), nous avons croisé une MGB GT qui nous a fait bon impression, j'ai donc commencé à regarder ces modèles.
Pour mon budget, un exemplaire en état moyen était accessible, et il y en avait justement une en Ariège...La voici, orange comme l'intérieur d'une citrouille, bourrée de défauts (tout est à peu près en état, rien n'est vraiment en BON état et donc à peu près tout sera à refaire d'ici peu), avec un volant du mauvais côté et une tenue de route...comment dire...c'est pas une Citroën.
En espérant qu'elle nous emmène en promenade un petit bout de temps, et sans trop de surprises non plus, pour l'instant je dois m'habituer à une logique toute britannique de la mécanique et de la conduite.