mercredi 8 mai 2013

La Rosalie de l'Aubrac





Étrange rencontre dans la forêt de Bois Grand, près du lac des Galens et du village de Soulages Bonneval, départ de notre promenade.
Au bord du chemin, plantée là de manière fort incongrue, dort cette Citroën Rosalie, ou ce qu'il en reste. C'est le tableau de bord qui m'a permis de l'identifier, car pour le reste il faut bien avouer que toutes ces voitures des années 30 se ressemblent. (Qui a dit que c'était celles d'aujourd'hui qui se ressemblent?).
Elle attend là patiemment les promeneurs et se paie le luxe de leur indiquer qu'il faut aller à droite ensuite, en peinture jaune sur son aile rouillée...

4 commentaires:

Cédric a dit…

Comment fais-tu pour trouver des épaves de voitures anciennes partout où tu passes ?

Gregory Lopez a dit…

Ben justement, j'en trouve de moins en moins, mais il faut dire que je me promène moins aussi.
Mais celle là on pouvait pas la manquer: jute au bord du chemin.

tata mimi a dit…

Donc elle est pas en tôle, elle est en jute.

Gregory Lopez a dit…

C'est jute.