jeudi 27 juin 2013

skylines catalanes



avec le banyuls qui mûrit au soleil...

samedi 8 juin 2013

Dans mon parking...








...Dans mon parking, il n'y a pas des anges, ça c'est dans celui de Thierry des Ouches (lien ci-contre). Mais le mien est un peu particulier tout de même, même si ce n'est malheureusement (?) pas MON parking.
N'ayant pas de garage, et n'importe quelle vieille auto anglaise étant réputée soluble dans l'eau, il me fallait trouver un abri pour ma citrouille déjà suffisamment dissoute. Pour se rassurer, les propriétaires de MG profèrent même parfois quelques slogans du type "in rust we trust" ou "rust is lighter than steel", qui leur permettent de croire que toute cette rouille est normale. Soit, mais tâchons de la ralentir en préservant autant que possible sa belle teinte casimiresque de la pluie...Problème, à la campagne les parkings à louer sont rares, et finalement mes recherches m'ont permis de trouver une place dans un hangar, à un endroit tenu secret, raisonnablement près de chez moi mais pas à côté quand même...

Pour un loyer modique, j'ai donc le droit de garer ma capricieuse et pétaradante anglaise entre deux compatriotes, d'un côté sa soeur jumelle honteusement maquillée en modèle  MG RV8, ultime avatar de la MGB et flop retentissant des années 90. De l'autre, une timide Lotus Esprit qui n'a jamais daigné soulever son voile pour moi, et qui à chaque manoeuvre me fait trembler de peur de la bigner, ce qui n'est pas dans mes moyens. (et la place n'est pas large)
Dans le reste du parking il y a...tout et n'importe quoi. Maserati? Il y en a. Ferrari? Il y en a eu aussi.Il prait même qu'à une époque il y avait des Bugatti. Des américaines rutilantes, d'autres agonisantes, Porsche, Peugeot d'avant guerre, CX présidentiellement longue, Triumph, etc... le choix est vaste, mais le plus curieux est la coexistence en ce même lieu d'autos dans des états si éloignés.
L'ultime curiosité pour moi fut la découverte de cette roue arrière de Bentley, mais accompagnée plus loin d'une roue avant siglée Rolls Royce, et, devinant la silhouette de la Flying Lady sous la bâche, j'en déduis qu'il s'agit bien d'une Rolls, poussiéreuse au possible et qui n'a pas du bouger depuis un moment.

vendredi 7 juin 2013

les pieds, l'eau et le vent


Je l'avais déjà dit ici, je n'aime pas trop Collioure, c'est joli mais à quelques kilomètres de là Banyuls offre un visage moins artificiel et bien plus tranquille (hors saison, hein..), mais à Collioure, la petite plage du centre est à l'abri du vent. Et c'était donc bien le seul endroit où l'on pouvait se refroidir les orteils (pas plus; elle est froide en cette saison). Et malgré les bandas qui vous cassent les oreilles (ai-je déjà dit que je hais les bandas, ces groupuscules de fanatiques qui vous poursuivent dans les rues pour vous obliger à subir leur fort désagréable bruit?), on peut y manger correctement en terrasse. A l'abri du vent.