mardi 4 novembre 2014

Sur la presqu'île



Bravant le risque que l'isthme se referme, inondant la langue de sable restante, large comme une chaussure taille 44, je me suis aventuré sur la presqu'île surveillant d'un œil suspicieux une éventuelle marée montante sur ce lac, ce qui est plus probable qu'il n'y paraît vu les variations de niveau qu'il connaît et surtout, les vagues en ce jour venteux qui auraient tôt fait de recouvrir la fragile passe à pied sec.

Aucun commentaire: