samedi 6 juin 2015

Ruine panoramique










Encore une ruine. Découverte par le plus grand des hasards.
J'avais repéré un départ de chemin au fond d'une vallée lors d'une promenade en voiture. J'y suis retourné quelques jours plus tard muni d'un appareil photo, sans plus savoir où il menait.
Le chemin monte doucement entre les champs puis un peu plus fort dans des sous bois, et très vite on arrive au sommet d'un colline où se croisent 3 ou 4 chemins. Là, trônant au milieu d'une prairie fleurie d'orchidées et de coquelicots se trouve, encore, une vieille ferme abandonnée depuis des lustres.
Et pourtant, quel emplacement!
Non seulement son accès n'est pas si malaisé puisque la route s'arrête à peine à 500 m de là, mai surtout le panorama est à 360°. Au nord la montagne noire impose sa masse sombre, et au sud est on devine la silhouette bleutée du Pic de Bugarach, sans aucun extra-terrestre visible ce jour là. A l'ouest la vue s'ouvre sur une douce vallée de champs et de bosquets sur des kilomètres.

3 commentaires:

CHROUM-BADABAN a dit…

Pour quelle raison les hommes ont-ils souvent le goût des ruine ?
La mère perdue ?!
Le temps et son empreinte ?
Je ne sais pas mais je sens que je vais le savoir !

Nanou a dit…

Qui qui m'traite de ruine ?????

J'aime les fenêtres ouvertes sur le monde .

cyrman a dit…

ben voila, plutôt que d’aménager une chambre en plus, déménagez pour cette ferme :-)
y'a pas l'air d'avoir des masses de travaux à prévoir...